Cancer du sein – Octobre rose… Un mois pour sensibiliser

Facebook Twitter Email

Cancer du sein : Un mois pour sensibiliser – Octobre est l’occasion d’une nouvelle campagne pour lutter contre le cancer du sein, le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes.

téléchargement (1)


Tour Eiffel illuminée en rose, défilé de mode à Londres, courses et marathons, réunions-débats… Rassemblée autour du ruban rose, symbole du combat contre le cancer du sein, la campagne de sensibilisation et de collecte de fonds pour le cancer du sein « Octobre rose » se déploie pendant un mois simultanément dans le monde entier, relayée par les milieux professionnels et associatifs, voire les agences sanitaires.

Cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes, le cancer du sein, pris à temps, se guérit de mieux en mieux. En France, où plus de 48.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2012 et près de 12.000 femmes sont mortes de ce cancer, l’Institut national du cancer, le ministère chargé de la Santé et les régimes d’assurance maladie sont associés à « Octobre Rose ».

Le cancer du sein : Parlons-en

Une femme sur dix touchée…

Même si la découverte et le traitement de cette maladie qui touche une femme sur dix (environ 50 000 nouveaux cas détectés chaque année dans notre pays) n’ont rien d’une période rose pour les patientes concernées, elle est moins noire qu’auparavant pour bon nombre d’entre elles, grâce aux progrès médicaux réalisés au fil des ans. Et pourtant, ce cancer reste la première cause de mortalité féminine entre 35 et 65 ans, preuve de la nécessité de continuer – et si possible d’intensifier – ce combat. « Le nombre de cancers augmente, mais les chances de survie aussi, martèle le Dr Anne Vincent-Salomon, médecin pathologiste à l’Institut Curie à Paris et présidente du comité scientifique de l’association. 

En la matière, la prévention et le dépistage précoce restent essentiels.

 

Il faut augmenter la participation au dépistage

imagesL’objectif est d’augmenter le taux de participation des femmes âgées de 50 à 74 ans au dépistage du sein tous les deux ans, qui stagne depuis plusieurs années.

Mais Octobre Rose, lancé il y a une vingtaine d’années, sera également l’occasion pour les spécialistes de faire le point sur la prise en charge de la maladie qui a beaucoup évolué ces dernières années et de soutenir les femmes pendant et à l’issue de leurs traitements. L’institut Curie à Paris, un centre de référence pour le traitement du cancer du sein, organisera notamment un forum de prothésistes et projettera un film-documentaire « Guérir le regard » pour aider les femmes à se reconstruire après une mastectomie.

Le centre anticancéreux Gustave Roussy communiquera sur ses programmes spécifiques d’accompagnement de la maladie, avec notamment des cours d’aquagym et une formation à la pratique de la méditation.

 

Le dépistage est un formidable moyen pour prendre la maladie très tôt et avoir le dessus sur elle.

Faire reculer l’épidémie est possible.

C’est ensemble que l’on y arrivera ! »

La vidéo…