Dr. Alain Tamborini : l’actualité des traitements hormonaux

Facebook Twitter Email

Entretien avec le Docteur Alain TAMBORINI
Gynécologue

Responsable du centre de surveillance et traitement de la ménopause

A l’Hôpital européen Georges POMPIDOU  à PARIS

Femmes pour toujours : Quelles sont les actualités en matière de traitements hormonaux « sur mesure » ?

Dr Alain TAMBORINI :Au moment de la ménopause, facteurs de risque, terrain, troubles et desiderata diffèrent considérablement d’une femme à l’autre. Confronté à une multitude de cas de figures, le praticien va être fréquemment amené à aménager, personnaliser ses prescriptions pour abouti à un traitement « sur mesure ». Un traitement personnalisé est un traitement bien accepté, bien compris, bien toléré, efficace sur les troubles climatériques et préventif sur les complications de la ménopause.

Pour personnaliser sa prescription, le praticien français dispose d’un vaste arsenal thérapeutique estrogénique et progestatif, qui va continuer à s’enrichir très régulièrement.  Il peut intervenir sur la voie d’administration de l’estrogène, le choix et la posologie de l’estrogène et du progestatif, le protocole thérapeutique.

Dans la recherche d’un THM personnalisé, les posologies estrogéniques modérées (1mg d’estradiol/jour pour la voie orale, 0,75 mg pour les gels percutanés et 0,025 mg pour les systèmes transdermiques,  soit la moitié des posologies habituellement préconisées) présentent un intérêt particulier. Les posologies modérées sont le plus souvent très efficaces sur les troubles vasomoteurs, même bruyants, et ce, avec une meilleure tolérance clinique que les posologies plus importantes. Les doses permettant une protection osseuse ont été revues à la baisse par l’agence du médicament puisque deux préparations estroprogestatives fixes contenant 1mg/jour de 17 bêta estradiol par voie orale ont été commercialisées cette dernière année avec le label « prévention de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées »et une étude dont les résultats sont publiés dans le « Vidal » rapporte que 83% des sujets ne perdent pas d’os au niveau lombaire avec un patch 0,025.

A côté des traitements « sur mesure » existent les préparations estroprogestatives  fixes, sorte de « pilules de la ménopause ». Elles ont l’avantage d’une grande simplicité d’emploi mais n’autorisent aucun
ajustement. Elles peuvent convenir à bon nombre de femmes. Un produit utilisant de l’estradiol par voie nasale a obtenu l’autorisation de mise sur le marché et présente une galénique très particulière. Les premières études témoignent d’une bonne observance et d’une efficacité sur les troubles climatériques similaire aux THM classiques.

A côté du THM, les laboratoires cherchent à développer des modulateurs sélectifs des récepteurs ostrogéniques (SERM) qui possèderaient les effets bénéfiques des estrogènes mais non leurs effets délétères. L’on connaissait déjà bien le Tamoxifène. Le Raloxifène a suivi dans la prévention de l’ostéoporose vertébrale post-ménopausique. D’autres molécules sont à l’étude comme le Droloxifène.

La tibolone a été commercialisée en France en Juillet 2000. Comme le traitement classique  de la ménopause (T.H.S), ce produit  possède des propriétés communes aux estrogènes et progestatifs mais il a en plus des effets androgéniques. D’où une  action favorable sur la libido qu’il stimule, et une action moins favorable sur le  cholestérol. Ses indications et contre-indications sont les mêmes que le T.H.S
classique. Il s’agit d’un traitement sans règles, simple à prendre avec un seul comprimé par jour et pas encore remboursé.
La DHEA est une pro-hormone, précurseur androgènique et estrogénique, dont le taux décroît avec l’âge. Les résultats de la première étude thérapeutique sur la DHEA sont préliminaires et les bénéfices, modestes, ne concernent que les femmes de plus de 70 ans. Il faut d’autres études pour apprécier les effets et l’innocuité de cette hormone à long terme. La DHEA n’est pas l’hormone de Jouvence, telle qu’elle a été souvent présentée de façon spectaculaire et abusive, ce qui a déclenché un engouement excessif et irrationnel chez les patientes.

L’on parle aussi beaucoup des phytoestrogènes, nutriments d’origine végétale, doués de propriétés agonistes et antagonistes des estrogènes. Les légumes et surtout le soja sont particulièrement  riches en phytoestrogènes. Le soja est la source la plus importante d’isoflavones qui sont des phénols hétérocycliques dont la structure est proche de l’estradiol. Ces produits sont des compléments alimentaires qui peuvent être mis en vente sans contrôle « a priori » et sans AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) du Ministère de la Santé. Ils peuvent avoir un intérêt dans le traitement des bouffées de chaleur mais leurs effets restent modestes et ne peuvent certainement pas être assimilés à ceux du THM.

Femmes pour toujours : Selon vous quel sera le THM de demain ?

Docteur Alain TAMBORINI :De  nombreux éléments permettent de penser que le THM va poursuivre son expansion dans les années à  venir :

  • la meilleure information  du public sur la ménopause et ses traitements,
  • la personnalité des femmes de 50 ans aujourd’hui, moins fatalistes, plus volontaires et plus habituées à un suivi gynécologique que  leurs aînées,
  • la valeur d’exemple et le prosélytisme des femmes traitées et satisfaites,
  •  l’intérêt grandissant  de la communauté médicale  pour la ménopause comme en témoigne l’augmentation régulière du nombre de prescripteurs de THM,
  • la meilleure formation des praticiens, plus aptes à des prescriptions personnalisées, mieux tolérées, plus efficaces et donc mieux suivies,
  • le remboursement des traitements.

Cependant, comme la contraception, le THM ne constitue pas une obligation mais reste un choix offert aux femmes qui le souhaitent ou en ont besoin. Nous devons nous mobiliser pour qu’au moment de la ménopause chaque femme puisse bénéficier d’un bilan et des conseils de son médecin afin d’exercer ce choix en toute connaissance de cause.

(Extraits du THM sur mesure des Années 2000 du Dr Alain TAMBORINI)



Livre : Gynéco-guide

A LIRE …

« Gynéco-guide » du Dr Alain TAMBORINI
Le livre de poche Editions Marabout