Dr. Frédéric Vin : varices et THM sont-ils incompatibles ?

Facebook Twitter Email

Dans les insuffisances veineuses mineure et majeure il est question d’une insuffisance veineuse fonctionnelle associant jambes lourdes, varicosités sans reflux au niveau des saphènes. Elles vont du stade le plus fréquent qui ne pose aucun problème même s’il nécessite une prise en charge angéiologique, aux insuffisances majeures avec varices essentielles. L’insuffisance veineuse reste, dans tous les cas, une maladie chronique et évolutive dans le temps.

Le docteur Frédéric Vin, angéiologue, ancien chef du département de phlébologie à l’hôpital du Bon Secours à Paris, donne son avis d’expert à Femmes Pour Toujours.

 

Femmes pour toujours : Les femmes se plaignent fréquemment de jambes lourdes dès la quarantaine et plus particulièrement à la ménopause. Un traitement hormonal de la ménopause est-il contre-indiqué lorsqu’on a des varices ?

 

Dr Frédéric VIN : Les jambes lourdes sont fréquemment associées à une insuffisance veineuse débutante ou confirmée. Les symptômes peuvent apparaître chez la femme jeune mais persistent souvent à la quarantaine ou à la cinquantaine, surtout chez celles qui ont une activité professionnelle debout prolongée. Lorsqu’il n’existe aucun antécédent de phlébite, le traitement hormonal de la ménopause de la ménopause qui comporte des estrogènes naturels n’est pas une contre-indication en présence de varices. Il est même recommandé par l’ensemble des phlébologues car il améliore la qualité des tissus.

 

A LIRE : Varices et jambes lourdes
Frédéric VIN, E.SOUFFLET
Collection Ouverture médicale Hermann Editeurs des sciences et des arts.