La dépression

Facebook Twitter Email

 Vivre avec la maladie, se soigner, guérir : les traitements

La maladie dépressive se soigne comme d’autres maladies, mais à la différence d’autres pathologies, les traitements sont récents et illustrent les progrès de la recherche dans la seconde moitié du XXième siècle. Les antidépresseurs constituent un des meilleurs exemples des avancées scientifiques récentes au bénéfice des patients.

Lorsqu’une personne est déprimée, des perturbations cérébrales peuvent être mises en évidence par les chercheurs. Les neurones du cerveau communiquent entre eux par des synapses. Ce sont de petites connexions par lesquelles circulent les informations que les neurones s’envoient les uns aux autres. Ces informations sont véhiculées par des molécules chimiques, les neurotransmetteurs. Deux neurotransmetteurs semblent jouer un rôle majeur en matière de dépression : la noradrénaline et la sérotonine. Les antidépresseurs actuels agissent en rétablissant un taux normal de neurotransmetteurs dans les synapses. Ils agissent donc en corrigeant les perturbations biochimiques.

Pages : 1 2 3 4 5 6