Poids et Nutrition

Facebook Twitter Email
 
Classification du risque pour la santé en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC)
Classification Catégorie de
l’IMC (kg/m2)
Risque de développer
des problèmes de santé
Poids insuffisant < 18,5 Accru
Poids normal 18,5 – 24,9 Moindre
Excès de poids 25,0 – 29,9 Accru
Obésité, classe I 30,0 – 34,9 Élevé
Obésité, classe II 35,0 – 39,9 Très élevé
Obésité, classe III >= 40,0 Extrêmement élevé

 


La lutte contre l'obésité en première place dans le PNNS 2011

En France, plus de 20 millions de personnes sont en surpoids, voire obèses

Le nomogramme de l’indice de masse corporelle (IMC)

Le présent système de classification ne doit pas être utilisé chez les personnes de moins de 18 ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent.
Pour calculer votre IMC, vous pouvez utiliser la formule suivante : IMC = poids (kg)/taille (m2)

La vigilance est de rigueur !

Si on tente de vous vendre des produits qui ne sont disponibles qu’auprès d’un seul fabricant, méfiez-vous. Il est rare que de petites pilules réussissent à elles seules à vous faire perdre du poids, sans compter les risques pour votre santé. Les régimes qui comptent moins de 1200 calories par jour sont également à fuir comme la peste. Si vous tentez de maigrir trop rapidement, ce ne sont pas les graisses qui seront évacuées, mais les muscles et les réserves d’eau de votre organisme. De plus, pour maintenir le poids que vous aurez acquis à force de sacrifices, il faut changer ses habitudes.

 

Montignac

Montignac propose d’éliminer les mauvais sucres pour augmenter gras et protéines. En plus de faire passer l’apport calorique sous la barre des 1200 calories, ces régimes posent un problème au niveau des glucides. Et, une carence en glucides peut entraîner fatigue et nausées.


Régime par la thérapie de groupe

Pour maigrir sainement, mieux vaut se tourner vers les conseils d’un spécialiste en nutrition qui vous concoctera un menu équilibré selon vos besoins et qui vous aidera à vous fixer un objectif réaliste. Les groupes comme Weight Watchers même s’ils ne sont pas aussi personnalisés, permettent également de perdre du poids sans y laisser sa santé. La perte de poids est graduelle, mais risque de durer plus longtemps du fait qu’on s’attaque aux mauvaises habitudes.

Le régime Atkins

Atkins se base sur le simple principe de réduire dramatiquement notre consommation d’hydrates de carbone, que l’on retrouve dans les fruits, le pain et les pâtes, tout en se permettant des quantités illimitées d’aliments riches en protéines, comme la viande, les œufs et le fromage. Même si cette méthode réussit à faire perdre beaucoup de poids rapidement, ce régime riche en protéines et faible en hydrates de carbone s’est attiré les foudres des médecins et nutritionnistes. Il comporte des risques pour la santé, particulièrement en ce qui concerne les problèmes cardiaques, à cause des taux élevés de gras saturés que l’on retrouve dans la plupart des viandes et fromages. Les personnes souffrant de diabète, de problèmes cardiaques ou de reins ne devraient en aucun cas suivre ce régime.


Les régimes : conseils et astuces

Les personnes qui ont ou qui ont eu des problèmes de santé ne doivent pas débuter un régime avant de consulter un médecin. Tous les régimes ne sont pas efficaces pour vous. Le secret est de se fixer un but, de se peser fréquemment et d’essayer de suivre votre régime en même temps qu’un(e) ami(e) afin de vous motiver mutuellement. Surtout, ne vous découragez pas ! Un régime requiert un effort soutenu car ça peut prendre un certain temps avant de perdre le poids désiré.

Faites plus d’exercice ! On recommande un minimum de 60 minutes d’exercice par jour (gym, marche, vélo, natation etc.).

Alors que suivre un régime peut vous aider à perdre un excédent de poids, le seul moyen de rester en forme est d’apporter certains changements à votre mode de vie. La clé est de demeurer actif et de consommer une variété d’aliments, en favorisant les fruits et légumes et les céréales. Limitez votre consommation d’aliments gras, de sel, d’alcool, et de caféine. Perdre trop de poids trop rapidement peut s’avérer dangereux pour votre santé.


Les désordres alimentaires

Anorexie mentale

Un trouble de l’alimentation potentiellement mortel, l’anorexie se caractérise par une perte de poids qui tombe en dessous de 15% du poids normal pour une personne d’un certain âge et d’un certain poids. Les personnes souffrant l’anorexie connaissent une peur intense de grossir et sont obsédées par leur apparence. Ce trouble affecte le cycle menstruel de la femme. Il est possible qu’une femme n’ait pas de règles pendant un mois, ou que son cycle menstruel soit carrément bloqué.


La boulimie mentale

Un autre trouble alimentaire potentiellement mortel est la boulimie, caractérisée par une envie incontrôlable de manger une grande quantité de nourriture. Après avoir absorbé des quantités démesurées d’aliments, la personne boulimique se fait vomir ou prend une quantité excessive de laxatifs ou de diurétiques. Elle peut aussi passer un certain temps à jeûner (comportement semblable à l’anorexie) ou passera beaucoup de temps à faire de l’exercice intensif.

Consommer de telles quantités de nourriture entraîne un sentiment de perte de contrôle. Le contrôle est ensuite repris en purgeant le corps de ce qui a été consommé. Tandis que plusieurs facteurs psychologiques, sociaux et biologiques expliquent ce phénomène, une mauvaise image de son corps joue un rôle prédominant dans la boulimie.


La frénésie alimentaire

La personne souffrant de frénésie alimentaire consomme de grandes quantités de nourriture, jusqu’aux limites du possible. Par contre, un diagnostic de frénésie alimentaire est porté seulement si la personne ne se fait pas vomir, n’abuse pas de laxatifs ou de diurétiques, ne jeûne pas et ne fais pas d’exercice de manière obsessionnelle afin de compenser la phase de consommation.
La personne qui souffre de frénésie alimentaire sent qu’elle n’a pas le contrôle lorsqu’elle consomme trop de nourriture. Elle se sent généralement coupable ou honteuse après-coup. Ce comportement est souvent adopté pour compenser des émotions négatives comme le stress. Ce trouble est associé à des problèmes de santé tels que l’hypertension, un taux de cholestérol élevé, des maladies cardiaques et le diabète.


Problèmes connexes

 

Certaines personnes atteintes de troubles de l’alimentation emploient parfois des produits qui provoquent des vomissements. Utilisés fréquemment, ils peuvent affaiblir les muscles cardiaques, entraîner des problèmes respiratoires, des douleurs de poitrine et même entraîner la mort. Les laxatifs donnent souvent l’impression aux anorexiques qu’ils perdent du poids, lorsqu’en réalité les calories consommées ont déjà été absorbées lorsque les laxatifs font effet. Le poids qui semble disparaître vient en réalité de la perte de fluides. Le corps réagit en retenant plus d’eau, ce qui oblige à utiliser plus de laxatifs. L’usage abusif de ces produits peut entraîner des nausées, de la douleur abdominale, des diarrhées et la déshydratation.
Tout comme les laxatifs, les diurétiques donnent l’impression de perdre du poids, alors que seulement des fluides sont évacués. Encore une fois, le corps compense en retenant plus d’eau. L’usage fréquent de diurétiques peut occasionner de graves problèmes de santé. Les ventes de pilules amaigrissantes sont à la hausse grâce à leurs promesses alléchantes. Ces pilules stimulent le système nerveux central et peuvent créer une dépendance, causer une accélération du rythme cardiaque, des étourdissements, de l’anxiété, de l’insomnie et plus grave encore. Les fritures sucrées ou salées, la pâtisserie industrielle, la restauration rapide sont à exclure d’un régime bien conduit.


Alors que faire ?

 

La meilleure solution est de réduire ou éliminer la consommation d’aliments transformés qui contiennent des graisses et d’augmenter la consommation de produits laitiers faibles en gras, de fruits, de légumes, de céréales complètes, de viandes maigres, de noix et de légumes. Vitamines, fibres, minéraux… Une alimentation saine combinée avec des exercices physiques réguliers peut contribuer à diminuer l’incidence de plusieurs maladies comme le cancer, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, etc.